Assemblée Saint-Sernin Toulouse en lutte
Accueil du site > Vie de l’assemblée > Compte-rendu du mardi 23 nov 2010

Compte-rendu du mardi 23 nov 2010

vendredi 31 décembre 2010, par collectif

Compte rendu de la réunion du mardi 23 novembre Ordre du jour CR de la réunion Ponzan de dimanche Point sur les frais en cours (tracts) CR de l’intervention FAC Mirail du lundi 22 Point sur la manif du 23 novembre Point sur le bilan

Un poinr sur la réunion ponzan : Accord sur la fusion des assemblées et sur la nécéssité de faire le bilan. Il y a déjà des contacts avec d’autres AG de la région : Figeac/Montauban/Auch ainsi que d’en établir avec l’ACP (chômeurs/précaires) de Marseille /Lyon/l’AG interpro de Gare de l’Est. Important de les référencer, rdv avec eux, proposer des dates, se débrouiller pour l’hébergement, ouvrir les discutions pour partager les expériences, discuter le + largement possible pour préparer demain. Pour les contacts voir aussi ce site http//jusquici.toile-libre.org. Création d’une nouvelle liste mail pour les contats avec ces AG (par Seb).
- Sur la fréquence hebdomadaire des réunions la décision est la suivante : une le mardi à 18h aux pavillons sauvages la seconde le dimanche à 16 h à la chapelle, rdv à diffuser sur la liste mail (et démosphère ?). Point finance : pour couvrir les frais de tractage la collecte à donner 200 euros. En l’absence d’Eric il faudra refaire le point mardi 30 novembre.

Intervention AG Fac Mirail par la délégation saint-sernin : l’objectif était de se faire connaître et de faire un état des lieux du mouvement. _AL : « On a réussi à intervenir pour nous présenter mais nous nous sommes senti en décalage par rapport aux préoocupations de l’AG, il y avait encore des actions en cours, donc pas vraiement dans l’ambiance.Fixation de l’AG fac sur blocages/déblocages. Notre message sur le besoin d’un bilan n’est pas bien passé et l’AG nous a perçus comme occupé à autre chose. Nous aurions pû être plus critique comme de poser la question de savoir en quoi bloquer pour bloquer permettait d’étendre le mouvement. Ou qu’il n’est pas suffisant de faire nombre comme à Marchand à l’extérieur : il faut aussi pouvoir intervenir dans les AG Marchant. _D : « Au vu de la fin du mouvement social nous aurions pû leur demander leur évaluation du mouvement social ? Pour notre part nous n’agitons pas le chiffon rouge vu le contexte en baisse : la question du moment est plus de tirer un bilan.Par ailleurs, avoir à l’esprit que ce sont les syndicats qui tiennent l’AG fac » Se : « j’ai entendu des syndicalistes qui ce jour là ne voulaient pas bloquer et que si ça passait au vote ils ne mettraient pas les piquets » !?La question du bloquage était d’ailleurs risible…. ». _Jo : « notre impact est faible, dans ce type d’intervention, car pour le moment nous n’avons pas finalisé notre bilan, notre expérience dans les luttes, et du coup nous manquons d’efficacité » Re ou Th ? « Au sujet de l’intervention fac/purpan, même si on veut que les AG soient toutes ouvertes, pour le moment nous sommes trop minoritaires pour y intervenir et je ne vois pas pourquoi on aurait la légétimité pour voter dans ces AG »

Sur notre identité : Difficile de dire ce que deviendront ces AG Ponzan/Saint-sernin
- R1 : « Justement s’agit-il de devenir un groupe d’action ? Au début il s’agissait de faire autrement que les syndicats or maintenant on irait vers une attitude antisyndicale ; dans ce cas c’est différent des AG populaires.Si on devient un groupe affinitaire évidemment on sera plus fort mais dans ce cas ce sera plus un groupe politique et moins une AG populaire donc difficile de muter vers autre sans de grosses discutions » _Th : « ok pour faire le bilan.On a beaucoup travaillé en fin de manif surtout ; effectivement les AG poupulaires ne s’appelleront plus ainsi en changeant de modalités d’actions.Les AG populaires sont des gens qui discutent, se rencontrent mais il n’y a pas forcément d’accord sur l’action, et donc dans ce contexte (d’arret des luttes) est-ce que les AG ne doivent pas hibernées ? Sinon quoi faire après ?créer un autre groupe : il y a déjà de l’existant ; en quoi la mutation serait pertinente ? Par ailleurs il n’était pas clair pour tout le monde de savoir qui parle dans les AG populaires » _R2 : « pou moi une AG doit être ouverte mais si ce n’est que pour discuter ça ne résout pas les problêmes : il faut décider des actions » _D : « Pourquoi ne pas ouvrir le débat sur les syndicats ? Entre Ponzan et saint-sernin il y avait des choses en commun mais aussi des différences : pour ponzan il s’agissait de voir quoi faire par rapport aux syndicats et saint-sernin qui a produit 6 tracts était plus un comité de luttes. A Marseille le comité ACP occupé par ailleurs sur les problêmes chômeurs/précaires pendant les luttes ce comité s’est tourné vers les étudiants. Mais que donnera ce mouvement des AG ? En Grèce le mouvement avait été jusqu’à occuper la bourse du travail. Quoiqu’il en soit il y a une expérience commune des luttes, le débat est riche : nous ne repartirons pas de zéro. Au sujet de qui parle dans les AG, je n’ai jamais caché appartenir au CCI tout comme la CNT et si demain, après le bilan, nous cessons notre activité je continuerai bien sûr à militer » _Jo : « les AG de fin de manif c’est très bien, seulement nous n’avons pas été plus loin dans d’autres interventions comme envers les cheminots, donc il faut de la méthode sinon on part dans tous les sens. Sans parler de devenir un corps collectif achevé, un parti politique, ce qui m’intéresse c’est de creuser certains point comme celui des syndicats ou de l’Etat et aussi de favoriser l’apparition d’organisations autonomes » _Fr : « Sommes nous appelés à devenir un groupe d’agitation ? En tout cas je ne pense cas que nous ayons des vérités à apporter aux autres. Ce groupe peut-être d’actions comme de reflexions suivant le moment. Pour moi l’Ag populaire et son ouverture c’est bien, avec des positions trop rigides on va exclure du monde. Par exemple, discuter sur la nature de l’Etat, ça ne ma paraît essentiel »
- Sur le bilan _D : « On a commencé de se donner les moyens on fera le point mardi prochain (30 nov) avec le comité de rédaction.relire/critique des tracts, inclure l’historique, les contributions individuelles…aborder tous ces points en discuter, ainsi que de la répression, de la réalisation des pancartes, etc. Le bilan est urgent car en fin de lutte il y a des moments difficiles, on risque la dispertion. A la fin d’un mouvement il y a toujours des gens qui veulent se renforcer politiquement et qu’on retrouve plus tard. Or, nous sommes le produit du mouvement social et c’est pour cela que nous devons en tirer toutes les leçons pour notre renforcement et pour l’avenir, ce serait très positif. _Jo : ok sur l’importance du bilan, d’établir des contacts afin d’être plus efficace dans les prochaines actions.Tandis qu’en ce moment encore les syndicats sont dans l’action pour l’action en vue d’épuiser… (Et ainsi d’empêcher de tirer des leçons)… Autres discutions _.W : « il faut porter l’effort de conscientisation du monde dans lequel on vit : tout le tissu social est explosé, la santé entre autres.etc mais nous devons prendre conscience de notre force et regarder ce qu’on peut créer à côté du système comme, par exemple, de consommer différemment. Ils médiatisent les scandales on a les infos sur l’état du monde, on nous abrutis, les gens doivent prendre conscience… On doit se sortir de cette situation ce qui leur fait peur c’est qu’on se rassemble : l’utopie c’est de croire que rien ne changera. Tout humain est capable de se réveiller un jour » _T/R : « ce qui me dérange sur le mot conscientiser c’est que l’on suppose qu’il y a un idéal, une raison, une vérité qu’il s’agirait de conscientiser ? » _D : « A propos de la conscience des gens à éveiller : en fait les gens c’est nous et c’est le mouvement social qui éveille la conscience » Christian


J’ai zappé la discu sur la théorie du complot mondial défendu par R2 qui est un thème à part ce jour là mais cela peut être l’occasion d’en débattre en particulier puisque se profile derrière la question de la place de l’Etat… Annexes : _penser à mettre les CR sur le site St-sernin, il manque toujours un deuxième administrateur pour le tenir à jour. _ Mise en place d’un cahier de liaisons _fréquence des réunions mardi 18 heures (pavillons sauvages) et dimanche 16 h(chapelle)

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0